Calcule ton nombre du destin!

Ci-dessous tu pourras trouver le tableau de référence pour découvrir la valeur numérique des lettres de ton prénom. Additionne les chiffres de ton nom avec ceux de ta date de naissance et réduit le tout à un seul chiffre: le destin est entre tes mains!

123456789
ABCDEFGHI
JKLMNOPQR
STUVWXYZ

Exemple

Nom et Prénom:Manuela Rossi
4153531 96119=48
4+8=12
1+2=3
Date de naissance:4/08/1975 = 34
3+4 = 7

Une fois que tu as trouvé le chiffre de ton nom et de ta date de naissance, il suffira de les additionner encore une fois et de réduire le nombre à un seul chiffre en utilisant la méthode citée précédemment:

3+7=10 1+0=1

Ton nombre du destin est le 1.

Signification des nombres du destin

Numéro 1

Le chiffre un indique une personne qui aura souvent des imprévus dans la vie, aura une tendance à l'incohérence, voudra faire beaucoup de choses à la fois et réagira parfois bizarrement face au quotidien. En général, le chiffre un se réalise à un âge avancé, mais il réussira à avoir des relations affectives stables tôt dans sa vie.

Numéro 2

La personnalité du chiffre deux est caractérisée par beaucoup de doutes et d'indécision. Il commettra souvent les mêmes erreurs, car il tend à répéter ses expériences exactement de la même manière. Il est doué de grandes capacités intellectuelles, esprit positif et constructif, mais avec beaucoup de difficultés liées à ses indécisions. En général, le chiffre deux caractérise une personne très loyale et sincère qui ne sait pas toujours dire non.

Numéro 3

Le chiffre trois connaîtra des moments de chance imprévus aussi bien au niveau professionnel que sentimental. Il fera en outre de nombreux voyages au cours de sa vie et connaîtra les cultures et les peuples de divers autres pays. Il est tolérant, a beaucoup de respect pour les autres et trouvera toujours quelque chose de nouveau à faire.

Numéro 4

Le chiffre quatre aura beaucoup d'amis loyaux et disposés à l'aider et à le conseiller (les amitiés sont favorisées). Il réussira à se réaliser dans le secteur professionnel même s'il grandira un peu lentement. Il surmontera avec succès les difficultés qu'il rencontrera au début pour établir une relation affective.

Numéro 5

Le chiffre cinq est caractérisé par une grande confusion et par la conviction d'avoir toujours raison. Son intimité est instable et ses émotions envahissent son quotidien. En général, le chiffre cinq est du genre inquiet, mais quand c'est nécessaire, il sait parfaitement se contrôler.

Numéro 6

Le nombre six devra faire attention à sa santé et éviter tout ce qui peut lui faire du mal. Il lui faut une grande sagesse et la conscience qu'il doit réfléchir avant de faire des choix. En général, le nombre six réalise ses objectifs, mais presque à chaque fois il en paie le prix.

Numéro 7

Le nombre sept réalisera toujours ses projets et sera toujours à l'aise quelle que soit la situation. On peut alors dire que celui qui porte ce nombre du destin pourra combler ses désirs accompagné par la chance et le destin lui réservera toujours de nouvelles possibilités pour s'améliorer. Seul défaut : la possibilité de devenir égoïste. En général, le nombre sept a une grande profondeur d'âme et le destin lui est favorable.

Numéro 8

Le nombre huit est caractérisé par le fait qu'il réussit à surmonter les problèmes du quotidien avec une grande sérénité. Il trouve toujours une solution. Ce n'est pas un impulsif de nature, mais la mauvaise humeur pourrait lui faire dire le contraire. Il pourrait être vu d'un mauvais œil par les autres et ses comportements être critiqués.

Numéro 9

Le nombre neuf a une prédisposition pour l'art, la musique et la littérature. Parfois c'est un esthète, alors on est en présence d'un sujet extraverti, sympathique, aimant les aventures et les voyages. De solides amitiés l'aideront à s'affirmer dans sa vie sociale, secteur dans lequel il deviendra un chef. En général, le nombre neuf doit faire attention aux dépenses inutiles et à l'aspect économique en général.

La numérologie devient toujours plus populaire, mais constitue une tradition ancienne qui a intéressé aussi bien les esprits les plus géniaux que les hommes les plus simples. Elle était connue dans la Grèce antique, en Chine, en Egypte et dans la Rome antique, et elle était utilisée même dans les siècles précédant Pythagore (philosophe et mathématicien), même si c'est lui qui est considéré comme le père de la numérologie. Selon les grands numérologues, tout ce qui nous entoure peut être réduit à un nombre, le nombre du destin, qui a une signification bien précise. En numérologie, chaque lettre de ton nom, dotée d'une valeur numérique, s'additionne avec ta date de naissance pour trouver un seul nombre final qui décrit parfaitement ta personnalité et ton parcours de vie. Ainsi, en trouvant ton nombre du destin, tu seras en mesure de comprendre totalement ton essence, en apprenant à affronter la réalité quotidienne avec plus de détermination et de clarté. Les nombres correspondants à la naissance sont appelés "nombres du destin" et fournissent des indications sur le futur des personnes, toi y compris!

Caractéristiques générales:

Parmi eux, Rutilio Benincasa, né à Tursano en Province de Reggio Calabria en 1555, jouit de la plus grande popularité, spécialement en Sicile où, selon l’historien Giuseppe Pitrè, "tous les cabalistes, du premier au dernier, connaissent Rutilio Benincasa que presque tous appellent Rutiliu", assimilant le nom de l’auteur au titre de son oeuvre. En vérité, le texte qui semble avoir été pendant de nombreuses années la bible des joueurs, "L’almanach populaire de Rutilio Benincasa", n’aie rien à voir avec le Loto, au moins dans son édition originale qui traite seulement des signes du zodiaque, des effets de la Lune sur les marées, des notes sur les vents et sur la navigation. Le livre cité par Pitrè est très probablement une œuvre apocryphe, enrichie par une main inconnue d’éléments de géométrie à usage divinatoire. Rien de plus qu’un mythe livresque en somme, ce Rutilio, donc les cabales hypothétiques s’impriment encore à la fin des éditions modernes de La Smorfia.

On reconnaît à l’astrologue calabrais, ou à son mystérieux contrefacteur, le mérite d’avoir eu l’intuition de la règle extrêmement importante des nombres sympathiques selon laquelle, par le fait d’une sorte de "magie des similitudes", chaque extraction finit par démontrer l’autre, comme si certains nombres étaient liés entre eux en séries appelées justement, "sympathiques".

A propos du prestige dont jouit Rutilio, il faut se rappeler une curieuse contradiction qui n’a pas épargné un censeur très sévère du jeu du Loto, l’avocat de la curie romaine Pietro Pompilio Rodotà. Ce dernier, dans l’œuvre de 1769 intitulée "Des jeux d’adresse, de hasard et autres" fustige les cabales qui se font pour gagner, les qualifiant d’arbitraires, puériles, capricieuses et équivoques Ensuite, comme il devait s’occuper de celui qui en était considéré comme le maître, c'est-à-dire Rutilio, il adoucit le ton en le qualifiant d’ "excellent philosophe, mathématicien et astronome". Quoi qu’il en soit, à ce point le lecteur, piqué dans sa curiosité, réclamera un exemple.

Voici une règle, vraisemblablement rutilienne, apte à trouver le nombre sympathique de n’importe quel mois. Je la reproduis fidèlement comme elle nous a été transmise par l’astronome, physicien et cabaliste vénitien, Pietro Casamia. Pour effectuer cette opération, c'est-à-dire pour obtenir le vrai nombre sympathique du mois, il faut d’abord savoir combien de jours à la lune le premier jour du mois sur lequel on veut travailler.

Dans notre exemple, nous essaierons d’obtenir le nombre sympathique du mois de juin 1784 et nous verrons dans la course lunaire de mon tour astrologique, que suite aux calculs il me semble le plus probable que 13 jours de Lune soient passés le premier jour de juin. Cela confirmé, nous nous référerons aux tables algébriques des deux astres lumineux, soit le Soleil et la Lune. En prenant d’abord celle du Soleil, on ira au 13e degré, où la table nous indique 30 degrés, qui signifient les degrés du mois et donc à ce 13e degré, indiquant les jours de la course de la Lune, nous trouverons les trois chiffres 79, 12 et 86. Avec ces chiffres, nous formerons une pyramide, comme suit:

Les tables de Rutiliu 79, 12 y 86

(Explication: le premier chiffre, 79, produit 7+9=16 qui équivaut à 1+6=7. Le second chiffre du 79 est le 9 qui s’additionnera avec le premier chiffre du deuxième nombre, le 12, ce qui donne 9+1=10 qui équivaut à 1+0=1. Et ainsi de suite…)

Des règles comme celle-ci constituent seulement une petite partie de la quantité infinie de séries que les nombreux cabalistes ont cogitées au cours des siècles. Des systèmes toujours plus compliqués que le peuple avait de la peine à comprendre, lui préférant l’art plus immédiat des "assistés", qui n’obligeaient pas à savoir les mathématiques ou l’astrologie, mais au maximum, renvoyaient à La Smorfia. Ainsi, au fil des siècles, le 19e vit le déclin des derniers cabalistes, enracinés dans une science fermée sur elle-même et impossible à divulguer. Au début du siècle à Naples, les derniers cabalistes s’ingéniaient au péril de leurs yeux aux tables des cafés, sous les railleries des "assistés", à qui il suffisait d’un petit somme pour recevoir quelques bons numéros.